Alain

Publié le par Les Péripéties de Marie

A été éditer

 Alain      

Chaque matin tu va la voir

        La sors de son placard         

Cette dame qui dors encore
Attendant que tu la console
En lui faisant quelques Sol
Ta chère guitare
Ne peux rester dans son placard
Sous tes mains
Alain…
Comme tu respire !
Elle t’inspire
Ses cordes vibrent
Dansant sous tes mains
Sur des rythmes endiablés
A peine réveillé
Tu nous fais rêver
Le Flamenco
Tu l’as dans la peau
Depuis que tu es niño
Ce sont tes racines
Tes origines
Que tu nous lègue
A nous tes collègues
Merci Alain
MB
 

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article